Joignez notre réseau social

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon

Contact

Par téléphone: 613-236-8070

Par courriel

393 Avenue Piccadilly Nord

Ottawa, ON, K1Y 0H3

À PROPOS DE NOUS

Les résidents, hommes et femmes, peuvent se considérer chez eux à Daybreak depuis 1982. Ces gens ont souvent de la difficulté à se trouver des loyers à prix abordables et peuvent aussi souffrir de problèmes tels que la santé mentale, le processus de désintoxication, la fuite de situations d’abus et le manque d’habileté à gérer leurs vies.

L’HISTOIRE DE DAYBREAK

Le point de départ du logement Daybreak est basé sur la compassion. En 1980, le Révérend Percival met sur pied un groupe d’étude comprenant plusieurs églises du centre-ville d’Ottawa, dont Bell Street United, St. Luke’s Anglican, Mcphail Baptist, Knox Presbyterian, Christ Roi Catholique, St. Jean Baptiste Catholique et Mcleod-Stewarton United. Leur inquiétudes vis-à-vis le nombre de personnes qui éprouvent des difficultés financières ne pouvant se payer un logement abordable les incitent à former Daybreak Non-Profit Shelter (Ecumenical) Corporation en 1982. Le Révérend Percival fut le premier président de la Corporation et est connu plus tard sous le nom de « Père Daybreak ». Le nom Daybreak est choisi pour représenter un renouveau dans la vie des résidents qui peuvent compter sur un logement abordable et confortable.

 

Daybreak a ouvert sa première maison en avril 1983 grâce à un financement de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Composée de 8 chambres, c’était initialement un foyer pour femmes mais en 1985, il a été converti en foyer pour hommes. En Septembre 1983, on y ajoute une autre maison de 10 chambres pour hommes. En 1985, les communautés desservies par St. George’s Anglican, St. Andrew's Presbyterian and Dominion Chalmers United Churches se joignent ensemble pour appuyer la mission de Daybreak et on ouvre une troisième maison grâce à un bail de longue durée de St. George et du Diocèse anglican (maintenant St Peter’s et St Paul’s, membres du Conseil des Églises anglicanes du Canada).

Notre quatrième maison fut un don de Mme Mary Murphy. Grâce à l’apport de capital fourni par la province, la maison ouvre en 1990 avec 5 chambres pour hommes et deux appartements indépendants à une chambre.

 

En septembre 2001 nous ouvrons notre cinquième maison en partenariat avec la Société de logement communautaire d’Ottawa (anciennement City Living) et les Sœurs Grises de l’Immaculée Conception. Ceci devient possible avec un apport supplémentaire de financement du Homeless Initiative Fond provincial, et de l’Initiative de partenariats en action communautaire du gouvernement fédéral. Cet édifice offre 12 chambres pour femmes ce qui augmente la capacité de Daybreak de 38 pour cent. D’ici 2022, notre vision prévoit une augmentation de la capacité de 50% avec appartements studios et des unités d’une chambre à coucher. 

La maire Marion Dewar ouvre notre première maison en 1983.

(De gauche à droite) : Margaret Singleton (City Living), Sœur Rita Kehoe (Les Sœurs grises de l’Immaculée Conception), Monica Siengenthaler, (ancienne directrice générale) Résident et Elizabeth Arnold, Conseillère du secteur Ward